Cartographie pentes externes Wallis et Futuna

Campagne à la mer WALFUT 2011 (Wallis & Futuna) du navire océanographique Alis de l'IRD

La campagne WALFUT du N.O. Alis de juin 2011 menée dans les eaux de Wallis et Futuna du 13 au 19 juin 2011 par l'IRD Nouméa (GOPS, UMRs GEOAZUR et COREUS, US IMAGO) en collaboration avec le Service de l'Environnement de Wallis Futuna et le département de la géologie marine de la NIWA*-Nouvelle-Zélande,  a permis :

 

Alis

© Google

  1. de cartographier la quasi totalité des pentes extérieures du récif barrière de Wallis jusqu'à 1000 m de profondeur. Aucune carte aussi détaillée n'avait été réalisée auparavant eur cette zone. On voit notamment des hauts fonds vers 300, 400 et 600 m de profondeur, susceptibles d'être des bons lieux de pêche et des caldeiras sous-marines dans lesquelles des cônes volcaniques se sont reconstruits. La morphologie de ces structures suggère un volcanisme assez récent (à terre le volcanisme récent est daté de moins de 500 000 ans).
     
  2. de cartographier la partie sud–est du lagon de Wallis depuis la sortie de la passe principale jusqu'au bassin profond (40 m) en face de la capitale Mata'utu. Ces données complètent celles acquises en décembre 2010 par sondeur classique sur le reste du lagon dans le cadre d'une action financée par le GOPS.
     
  3. de cartographier la totalité des pentes extérieurs du récif barrière de Futuna jusqu'à 600-1000 m de profondeur. La zone cartographiée comble la lacune laissée en 1999 par l'Atalante (Pelletier et al., 2000), fournissant ainsi une carte complète du domaine océanique de Futuna. Des structures tectoniques ont été mises en évidence, comme des linéaments de failles et la partie supérieure de l'effondrement de la côte sud de Futuna déjà cartographiée à des profondeurs plus importantes en 1999.

Ces données de grande qualité acquises au sondeur multifaisceaux permettront de réaliser des cartes bathymétriques et des modèles numériques de terrain (pas de grille de 25 m) des pentes externes jusqu'à 1000 m de profondeur pour Wallis et Futuna, et de la partie de lagon de Wallis cartographiée (jusqu'à 50 m de profondeur environ) avec pas de grille de l'ordre de 5 m (voire plus fin). Par ailleurs la campagne a également permis d'acquérir, le long de tous les profils de cartographie,  des mesures superficielles de courant, température et salinité.

Alis

© IRD - B. Pelletier et al.

 

Alis

© IRD - B. Pelletier et al.

L'ensemble de ces données complétées de celles acquises en 1999 à Futuna à bord du N.O. Atalante* et en 2010 dans le lagon de Wallis, seront utiles pour les programmes en cours de biologie côtière et lagonaire, d'océanographie et de géologie-géophysique (notamment modélisation des effets de stunami). En effet la connaissance bathymétrique fine est pré-requise pour de nombreuses applications en gestion de l'environnement (aménagement littoral, gestion des zones de pêches, choix d'aires marines protégées) et prévention des risques (tsunami, montée des eaux face au changement climatique, vulnérabilité aux houles). Elle constitue une information de base pour toute application s'appuyant sur la modélisation et le suivi hydrodynamique d'une zone (effets de tsunamis, étude des courants, du transport sédimentaire, de la production biologique planctonique).

Le rapport de mission de campagne est accessible dans la rubrique 'Ressources' - 'Publications et productions scientifiques' (Zone en accès restreint à la communauté GOPS).

Contacts : Bernard Pelletier(1), Serge Andrefouet (2), Enelio Liaufau (3), Joshua Mountjoy (4), Jean-Yves Panché (5)

  1. GOPS (Grand Observatoire de l'environnement et de la biodiversité terrestre et marine du Pacifique Sud) et UR82/UMR GEOAZUR, IRD Nouméa
  2. UR227 COREUS Ecosystèmes des communautés récifales et leurs usages dans le Pacifique, IRD Nouméa
  3. Service de l'environnement de Wallis et Futuna
  4. Géologie marine, National Institut of Water and Atmospheric research, Wellington, Nouvelle-Zélande
  5. US IMAGO (Instrumentation, moyens analytiques, observations en géophysique et océanographie), IRD Nouméa