ILES SENTINELLES - Poissons récifaux : le chaînon manquant de la connectivité entre l'ouest et le centre du pacifique

Lʹanalyse de la répartition spatiale, de lʹéchelle locale à lʹéchelle régionale, des assemblages de poissons de récif permet de comprendre un ensemble de processus écologiques qui dépassent les simples communautés récifales. Les poissons récifaux de lʹIndo-Pacifique se caractérisent par une très forte diversité, des aires de répartition géographique souvent très vastes, engendrant un endémisme souvent faible, sauf aux frontières du système, et une forte similarité tant spécifique que fonctionnelle dʹune région à l'autre. Il existe cependant des gradients de biodiversité importants dʹouest en est et du nord au sud. La Polynésie française regroupe un ensemble remarquable de systèmes récifaux. Afin de modéliser ces assemblages de poissons des récifs coralliens de Polynésie française, nous avons besoin de prospecter les atolls les plus à l'ouest (Scilly, Mopelai, Bellinghausen) qui sont très mal connus actuellement.

> Action GOPS 2014

Mots-clés : Atoll, Ecologie, Génétique, Lagon, Parasite, Pente externe, Poissons

Zone géographique : Polynésie française

Objectifs scientifiques : Une mission embarquée de douze scientifiques travaillera dix jours dans le lagon, les récifs et pentes externes de l'atoll de Scilly et sur les pentes externes de Mopelia et de Bellinghausen afin de réaliser un inventaire le plus complet possible des poissons. Un nombre représentatif d'individus de chaque espèce capturée sera conservé pour analyses biologiques ultérieures en laboratoire.

Programme de recherche :
Connaissance de la biodiversité des assemblages de poissons : diversité taxonomique et fonctionnelle, distribution des espèces rares et fonctions rares.
• Connaissance des faunes parasitaires, souvent indicatrices de lʹhistoire récente de la colonisation.
• Génétique des populations qui permettra entre autres lʹanalyse de la connectivité à moyen et long terme.
• Analyses microchimiques des otolithes et des durées de vie larvaire pour appréhender lʹorigine actuelle des recrues.
• Composition isotopique en C et N pour comprendre l'organisation trophique.
Effet "Pristine" : Ces récifs sont isolés et non exploités. Il est probable quʹils présentent de ce fait des caractéristiques uniques tels que fortes biomasses de prédateurs apicaux, pyramides des fréquences de taille asymétriques, densités spécifiques plus importantes que prévues par les modèles biogéographiques, etc.
• Macro-écologie : Les assemblages de Polynésie française ne s'organisent pas au hasard, il y a une composante locale et une composante régionale dans chacun. La part du régional est probablement très importante (au moins 50% pour la diversité).

Résultats : Mission prévue en novembre-décembre 2014.

Intérêts et bénéfices : Ces recherches nous permettent d'analyser le rôle de la biodiversité dans les services écosystémiques, tout particulièrement l'importance de la diversité, tant taxonomique que fonctionnelle, dans le niveau et la qualité de la production des ressources. Ces analyses doivent pouvoir ensuite être utilisées par les gestionnaires en vue d'une gestion, d'une exploitation ou une protection de la ressource.

 

Poissons

Espèces caractéristiques de la région biogéographique de la plaque continentale australienne ou à large distribution Indo-ouest Paficique mais absentes au-delà des limites de la plaque Pacifique. A: Amsichthys knighti (18,9 mm SL) ; B: Terapon jarbua (132,2 mm SL) ; C: Nan nosalarias nativitatis (32,0 mm SL) ; D: Amphiprion sandaracinos (49,4 mm SL). © in Williams et al., 2006 – Checklist of the shorefishes of Wallis Islands (Wallis and Futuna), French Territories, South Central Pacific. Cybium 30(3) : 247-260.

 

Contacts et partenaires :
• Centre National de la recherche scientifique, USR 3278 CNRS-EPHE-UPVD, Serge PLANES (planes@univ-perp.fr) et Pierre SASAL
• Ecole Pratique des Hautes Etudes, USR 3278 CNRS-EPHE-UPVD, René GALZIN (galzin@univ-perp.fr), Gilles SIU, Valeriano PARRAVICINI, Nathalie TOLOU
• UR COREUS, Institut de Recherche pour le Développement, Laurent VIGLIOLA
• UMR BOREA, Museum National d'Histoire Naturelle, Romain CAUSSE
• Université de Nouvelle Calédonie, Yves LETOURNEUR
• Division of Fishes, Smithsonian Institution, USA, Jeffrey WILLIAMS
• Department of Microbiology and Parasitology, University of Queensland, Brisbane, Australia, Tom CRIBB
• PEW Environnement, Donatien TANRET
• Direction des Ressources Minières et Marine (DRMM), Carole BLAIS