Mouvéa

Suivi des mouvements terrestres, et des niveaux relatifs et asolus du niveau de la mer à Ouvéa, Iles Loyauté

> Action GOPS 2013

 

Mots-clefs : Coraux, Mortalité, Assemblages

 

Budget : 11 000 euros

 

Porteur du projet : J. Aucan IRD UMR LEGOS, David Varillon IRD US IMAGO

 

Contexte:

Les îles du Pacifique sont particulièrement sensibles aux variations du niveau relatif de la mer. Nous proposons de nous intéresser à la problématique des inondations côtières sur l'île d'Ouvéa en Nouvelle-Calédonie. L'étude des variations des niveaux relatif et absolu de la mer est une étape nécessaire à l'étude de la vulnérabilité côtière et de l'évolution du littoral. Nous proposons dans ce projet de caractériser les mouvements verticaux de la croûte terrestre et les variations conjointes du niveau relatif de la mer à Ouvéa. Ce projet inclut la re-mesure de points GPS dont celui d'Ouvéa, l'installation d'un capteur de suivi du niveau de la mer et l'installation éventuelle d'un GPS permanent sur la future station marégraphique d'Ouvéa.

 

Organismes et laboratoires partenaires du projet (un par partenaire)

1) Littoral, Environnement et Sociétés / LIENSs UMR7266, La Rochelle, Responsable Valérie Ballu (CR 1 CNRS)

2) LEGOS, Responsable Stéphane Calmant (DR2 IRD)

Travaux réalisés

-Pose de capteurs de pression :

            -Wharf d'Ouvéa , nouveau site, instrumenté depuis le 09/13.

            -Site lagon d'Ouvéa sous la trace des satellites altimétriques, nouveau site  instrumenté depuis le 09/13.

            -Site côtier Poindimié, nouveau site instrumenté depuis 09/13.

            -Site récif Poindimié, site existant Reeftemps. Capteur temperaure remplacé par un capteur de pression 09/2013

-Re-mesure des points GPS

            -Ouvéa (22/11/13)

            -Belep (24/11/13)

 

Bilan financier (financement obtenu 11 000 Euros)

Investissement matériel /fonctionnement (2 capteurs RBR neuf, piles, location de bateau, consommables)  : 9955.87 Euros

Missions : 950.83 Euros

Total  : 10906.70 Euros

 

Résultats scientifiques

a) Niveau de la mer :

Les données des capteurs ont été récupérées tous les 4-6 mois depuis 2013. L'exploitation des données niveau de la mer nécessite une période d'observation de plusieurs années. Cette exploitation et les analyses commenceront fin 2015.

b) Houle/Vagues :

Les données de capteurs installés dans le cadre de ce projet ont mis en évidence deux régimes de vagues à l'intérieur du lagon. (voir figure). Les vagues locales (< 10 s de période), générées par le vent à l'intérieur du lagon, et la houle, générée par des tempêtes lointaines (>10 s de période). Bien que le lagon d'Ouvéa soit semi fermé, une quantité notable d'énergie de houle pénètre dans le lagon. La distance entre Ouvéa et l'origine de ces houles peut être calculée et atteint ~ 9000 km pour certaines. Ces données sont toujours en cours d'analyse, et elles seront entre autres utilisées pour valider un modèle de vagues dans le lagon

c) Tsunamis :

Les capteurs installés dans le cadre de ce projet ont également permis de mesurer deux petits tsunamis qui ont affecté la région (voir figure). Ces deux tsunamis on été générés par deux séismes dans la région des Iles Salomon.

 

Intérêt, bénéfices et continuité

Ce projet a pour objectif des observations pérennes à long terme, il concerne l'axe thématique « Changement Climatique et aléas naturels » et l'axe transversal « Observatoires » du GOPS.

Ce projet a favorisé aussi l'implication des collectivités locales (mairie) pour la logistique et l'interaction avec les coutumiers. Le projet inclus aussi indirectement une participation de la Province des Iles Loyauté (pour la construction de l'abri du marégraphe d'Ouvéa, non incluse dans ce projet). A ce titre, la collaboration sur le terrain entre les services de la mairie, les services de la Province et l'IRD a été exemplaire pendant les premières missions.

Les capteurs acquis et installés dans le cadre de ce projet ont été maintenus. En 2015 un financement du gouvernement de la nouvelle Calédonie permet la maintenance de ces capteurs jusqu'en 2016. Toutes ces données seront valorisées pendant les années prochaines dans le cadre de projets sur le niveau de la mer, la houle ou les tsunamis.

Partenaires :

CNRS, SHOM (Service hydrographique et océanographique de la Marine, DITTT (Direction des Infrastructures, de la Topographie et des Transports terrestres, Nouvelle-Calédonie).

Publication :

Aucan, J., 2015 - "MOUVEA" Suivi des mouvements terrestres, et des niveaux relatif et absolu du niveau de la mer à Ouvéa, Iles Loyauté. Rapport final, AAP GOPS 2013, 4 p.