Objectifs

Objectifs généraux

Les objectifs généraux du GOPS tels que décidés par les membres fondateurs sont précisés par l'article 1.1 de la convention constitutive :
"L'objet du GOPS est de :

  • mettre en place, coordonner et assurer la cohérence des systèmes et réseaux locaux d'observation, des plates-formes et des stations marines de la région afin de structurer, harmoniser, spatialiser et modéliser les observations pour la recherche en environnement ;
  • soutenir l'activité des équipes de recherche autour de programmes communs, de réponses conjointes à des appels d'offres, de recrutements et d'acquisitions coordonnées d'équipements ;
  • faire des propositions aux autorités compétentes pour la programmation scientifique de la recherche publique ;
  • promouvoir toute action de partenariat entre les acteurs publics et privés ;
  • participer à la mise en place de masters en particulier dans le Pacifique Sud en soutenant notamment l'action en ce sens de l'UNC* et de l'UPF*UPF ;
  • assurer une fonction de conseil auprès des pouvoirs publics pour la surveillance et la veille environnementales, la conservation et la restauration des sites et la valorisation du patrimoine naturel ;
  • s'ouvrir à la coopération régionale et internationale avec les autres universités et les autres institutions de recherche de la région."

Objectifs scientifiques et opérationnels

Un consortium d'observatoires
Le GOPS est un observatoire de recherche, « un consortium d'observatoires existants ou en devenir » qui permettra de renforcer la mutualisation des moyens entre ses membres en incluant l'ensemble des dispositifs existants. Il diffère des observatoires locaux destinés à répondre aux problématiques de gestion environnementale.

Le GOPS a pour vocation de répondre à des questions scientifiques d'échelle globale et régionale, en se basant sur l'observation et le suivi à long terme de l'environnement et des écosystèmes, mais pouvant avoir un impact au niveau local. Dans ce cadre, plusieurs projets de services d'observation et d'expérimentation pour la recherche en environnement (SOERE) sont attendus en Nouvelle-Calédonie : sur l'observation des bassins versants, de la mangrove et du lagon (OblicC, NC2), sur le milieu hauturier (Spot).

Les activités principales du GOPS porteront sur l'acquisition de données (des réseaux et stations d'observation par exemple) et sur la gestion et la diffusion des données scientifiques.

Axes thématiques et transversaux (synthèse)

Cinq axes thématiques et trois axes transversaux ont été identifiés comme prioritaires lors des ateliers de réflexion scientifique de Nouméa (Décembre 2009) et de Papeete (Avril 2010) :

Axes GOPS